Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Les rachats de crédits s’adressent-ils uniquement aux personnes surendettées ?

dans News/Rachat de crédit

Il est notoire que les opérations de rachats de crédits ont comme principe et application première de s’adresser à des foyers ayant une surcharge ou un cumul de crédits de toutes sortes – essentiellement du tant décrié revolving – grevant excessivement leur budget. C’est à ce titre que les rachats de crédits ont populairement la réputation d’être des outils financiers s’adressant à des personnes surendettées. Mais leur utilité se limite-t-elle à cette seule définition ? Rien n’est moins certain !

Rappelons tout d’abord que la notion de surendettement n’est pas une définition législative. La Loi Neiertz de 1989 souligne précisément que tout endettement dépassant le tiers des revenus met en péril l’équilibre financier d’un foyer. C’est d’ailleurs en s’appuyant sur ce raisonnement que nous étayons les propos qui vont suivre. Un couple disposant aujourd’hui d’un crédit immobilier, puis d’un prêt auto et enfin d’un petit prêt travaux et dont l’endettement est précisément de 33 % est-il surendetté ? A l’évidence non ! L’endettement de ce foyer est tout ce qu’il y a de plus raisonnable…

Mais que peut faire ce ménage s’il a d’aventures besoin d’un autre crédit constituant par exemple l’achat d’un second véhicule ou bien un complément de travaux. Prendre un nouveau crédit sur une durée courte pour se retrouver à 40 voire 42 % d’endettement. La Loi Neiertz nous dit qu’il faut l’éviter à tout prix et les prochaines dispositions de la réforme du crédit à la consommation initiée par Christine Lagarde aussi. Où trouver alors la solution ? Par le biais de l’appareil bancaire traditionnel ? Sûrement pas par les temps qui courent ? Songeons que même un éco-prêt à taux zéro – de surcroit plafonné et ne s’adressant à ce titre pas à tout le monde – est limité à dix ans et représente en vertu de cette durée limitée une surcharge financière pour les couples ayant déjà un endettement au tiers de leurs revenus…

La solution peut passer par un rachat de crédit adapté. Bien sûr qu’il ne faut pas faire n’importe quoi et qu’il faut bien préparer son projet. Il faut que le nouveau taux soit intéressant, notamment pour la reprise de l’encours immobilier. Mais par les temps qui courent, tous les taux baissent, y compris en rachat de crédit. Réaménager son crédit immo, son prêt auto tout en obtenant une trésorerie de confort de 15 000 à 30 000 €uros à un taux attractif, c’est bien simple, il n’y a que le rachat de crédit intelligent qui le permette. En outre, si le dossier a été judicieusement articulé, la durée initiale du prêt immo ne sera peut-être même pas rallonger…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

quis tristique eget leo. luctus id
Retour en haut