Menaces sur les bonus de Wall Street

dans News/Rachat de crédit

La justice américaine débarque dans les banques pratiquant des bonus : la justice de l’Etat de New York veut s’assurer que certains bonus versés par des Etablissements bancaires au bord de la faillite sont bien légaux.

Toute la classe politique américaine est derrière le Président Barack Obama qui a qualifié de « honteux » et de « summum de l’irresponsabilité » les 18,4 milliards de dollars de bonus payés par Wall Street pour l’année 2008.

Si le versement de la plupart des bonus s’appuie sur des contrats en bonne et due forme, la justice américaine est décidée à en découdre avec les bonus occultes des banquiers de Wall Street.

Une enquête, notamment, vise à établir si la Direction de la banque Merrill Lynch a versé, en décembre 2008, à ses 700 hauts cadres dirigeants la bagatelle de 3,5 milliards de dollars (soit 5 millions de dollars par tête) avant la fusion avec Bank of America au 1er janvier 2009, alors même que la banque d’affaire a annoncé 27 milliards de pertes dont 15,3 milliards au titre du 4ème trimestre.

Le contribuable américain a d’ailleurs dû verser 45 milliards de dollars pour éviter la faillite.

Aussi, la Cour de Justice de New York est bien décidée à ne pas laisser passer cette affaire : l’ancien PDG de Merill Lynch, remercié par Bank of America, a été cité à comparaître : il va devoir citer la liste de tous ceux qui ont reçu ces bonus. Il est fort à parier que les nouveaux millionnaires vont devoir restituer les sommes qui leur ont été versées.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*