Mais où sont donc passés les millions de billets de banque ?

/
billets euro
Billets euro - ©Geralt, CC0 Creative Commons

Depuis quelques années maintenant, le recours à l’argent liquide diminue de jour en jour. Ce phénomène est particulièrement accéléré par la pandémie. Effectivement, de nombreux commerces n’acceptent plus les cartes bancaires. Pourtant, malgré cela, le nombre de billets qui est en circulation ne cesse d’augmenter.

89 milliards d’euros

D’après les explications de The Economist, les pièces ainsi que les billets en livre sterling qui sont utilisés ont été multipliés par 3 en 20 ans. Ceux-ci sont actuellement de l’ordre de 75 milliards de livres, soit 89 milliards d’euros. Une partie des billets sont utilisés dans les transactions courantes. À savoir que cette situation rappelle celle du dollar et de l’euro. En effet, en février, la Banque Centrale Européenne a pu estimer que les euros liquides utilisés pour la réalisation de transaction en zone euro sont seulement de 15 à 20%.

Pourtant, ces derniers temps, en plus de créer de l’argent, les banques centrales mettent en place de la monnaie virtuelle. Ce sont aux banques commerciales qui leur demandent de l’argent pour assurer l’alimentation des distributeurs. Ainsi, la montée des billets de banque en circulation est liée par l’augmentation de la demande.

Une grosse somme d’argent qui est en circulation

En 2009, Andrew Bailey, directeur de la banque centrale britannique a mis en avant un phénomène nommé « Paradoxe des billets de banque ».  Malgré la grosse somme d’argent qui est en manque, les banques centrales ne semblent pas se soucier de la disparition de leur cash.

Néanmoins, de nombreuses hypothèses ont été avancées par les banques centrales à propos du manque des billets. Selon celles-ci, cela peut en effet être causé  par l’usage hors des frontières, l’accumulation de liquide ou encore la régression du taux d’intérêt. La diminution de la confiance envers les instituts bancaires reste également une des causes qui entraîne l’augmentation des billets qui sont en circulation.

D’après The Economist, la montée du nombre de billets en circulation peut être en relation avec des actions malfaisantes comme les organisations terroristes, les gouvernements corrompus, la mafia, etc.

L’Union européenne a particulièrement été réputée pour imprimer des billets de 500 euros qui ne servent qu’à des crimes organisés.

Source Korii.slate

Précédent

Erreur à un billion de dollars : la Chine envisage-t-elle d’annuler l’interdiction de la crypto ?

Suivant

Crypto Blockchain Industries va devenir publique avec une capitalisation boursière de 45 millions $

Derniers articles de Banques