Pourquoi ne peut-on obtenir de prêt en cours de divorce ?

« Nous gagnons bien notre vie, mon ami et moi, et pour autant les banques refusent de nous prêter invoquant que cela les gênent que nous soyons en instances de divorce. Pourtant nous avons une ordonnance de non-conciliation et pouvons prouver que nous sommes en fin de procédure. Où pouvons-nous nous adresser ? »

Malheureusement, les banques ont toujours eu historiquement l’habitude de ne pas intervenir lorsqu’il y avait une procédure de divorce, quand bien même cette dernière serait-elle sur le point d’aboutir. Tant que le divorce n’a pas été prononcé et qu’il n’est pas matérialisé par un jugement de divorce, les banques considèrent qu’une considération juridique peut encore surgir à tout moment modifiant ainsi la donne sur un plan financier ou patrimonial. C’est d’ailleurs souvent les cas lorsqu’il y a des enfants et qu’il y a donc des prestations compensatoires.

Vous êtes malheureusement dans un cas de figure où que ce soit pour l’obtention d’un prêt immobilier ou bien d’un rachat de crédit, vous serez sans doute dans l’obligation d’attendre le dénouement de vos divorces respectifs avant de pouvoir soumettre, puis d’obtenir concrètement un financement.

Default thumbnail
Précédent

Mariage, femmes russes et chiffres

Default thumbnail
Suivant

Loi Anti-piratage à l'Assemblée !

Derniers articles de Questions

elementum Donec venenatis in Sed lectus dictum Nullam