Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Programme immobilier défiscalisant : vérifiez certains points avant d’investir !

dans Banques/News

A priori quand on paie des impôts, on se porte bien ! Mais il est vrai que l’on peut se porter encore mieux en investissant dans un programme immobilier défiscalisant qui permet à la fois crédit d’impôt et augmentation de son parc immobilier. Pour autant, il ne faut pas défiscaliser n’importe comment, car l’immobilier locatif concentre parfois les pires mésaventures des investissements dans la pierre ! Avant de foncer dans un programme immobilier défiscalisant : vérifiez certains points avant d’investir !

Tout d’abord pour défiscaliser, il faut payer suffisamment d’impôts et non quelques centaines, voire même quelques milliers d’€uros par an, mais nettement plus. On ne bénéficie d’aucune déduction d’impôt, si on n’en paie pratiquement pas…de sorte que l’opération devient parfois chère. Il en va de même pour les opérations qui n’ont pas été réalisées dans un cadre fiscal bien défini. Notre sytème fiscal devient de plus en plus complexe, le bouclier fiscal par exemple est venu compliquer les choses en ôtant tout intérêt à certains dispositifs d’avantges fiscaux. Consultez donc un fiscaliste avant de faire quoi que ce soit !

Le lieu faisant l’objet de l’investissement doit être soigneusement étudié : missionner un expert immobilier local agréé auprès d’une cours d’appel avant de bouger. Vous devez parfaitement connaitre l’étendue du marché locatif local. Vous éviterez ainsi de grandes désillusions. Songez par exemple que si vous ne trouvez pas de locataire, ce sont les réductions d’impôts dont vous avez bénéficiées qu’il faudra rembourser à l’administration fiscale. Pas vraiment réjouissant comme perspective…

Il faut savoir qu’un investissement locatif en immobilier d’habitation a très rarement une rentabilité effective supérieure à 5 % et cela même en tenant compte des déductions fiscales. C’est pour cette raison que vous devez prendre toutes vos précautions. Soyez par exemple bien certain que le bien locatif ne soit pas à un prix surestimé. Souvent, l’immobilier d’investissement surcote de 20 à 30 % ! Le surcoût peut absorber l’avantage fiscal…

Enfin, prenez garde à la valeur liquide du bien. Celui-ci doit être facilement revendable. Evitez notamment d’investir dans un programme dont tous les lots sont situés dans le même immeuble, car à l’issue du programme de défiscalisation, tous les propriétaires vendront en même temps de sorte que vous ne réaliserez pas l’opération dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Banques

ut justo commodo risus id, tempus facilisis
Retour en haut