Qu’est ce qui fait la différence de prix entre les logements en 2022 ?

//
immobilier maison

Les citadins rêvent de vivre dans une maison depuis la crise sanitaire qui a privé les Français de sorties. Plus que la maison, l’accès aux espaces verts ou à un extérieur est devenu un véritable critère de choix d’un bien. La plateforme immobilière Meilleursagents a publié ce mois-ci une étude sur les caractéristiques qui augmentent la valeur des biens.

L’extérieur un impact prépondérant

Avoir les mêmes caractéristiques a un impact différent sur le prix selon qu’il s’agit d’un appartement ou d’une maison. Par rapport à des logements similaires mais éloignés, les prix des appartements en centre-ville ont augmenté de 4,9 %. Cet écart est beaucoup plus faible pour les maisons familiales, avec un écart de prix d’environ +1,9 %. Cela s’explique assez simplement : pour avoir de l’espace et de la verdure, de nombreux propriétaires n’hésitent pas à s’éloigner un peu pour l’achat d’une maison.

De plus, les caractéristiques elles-mêmes évoluent en fonction du type de propriété. Ainsi, alors que presque toutes les maisons ont un espace extérieur, très peu d’appartement en ont. Conséquences immédiates : dans les 51 plus grandes villes de France, la présence de l’extérieur n’augmente le prix des maisons que de 4,5 % en moyenne, tandis que le prix des appartements augmente de 9,6 %.

À noter que le prix au mètre carré de votre terrasse peut être haussé le prix de 25% à 50% du mètre carré habitable de votre logement. Si vous êtes propriétaire d’un appartement à Paris avec vue sur la Tour Eiffel ou dans une station balnéaire avec vue sur la mer, la valorisation pourrait être plus proche de 50%. Si la terrasse donne sur une cour fermée ou offre une vue sans aucun prestige, on sera plus près de 25 %.

La méthode Carrez est formelle : les jardins, comme l’extérieur d’une maison, un garage ou une partie de pièce dont la hauteur sous plafond est inférieure à 1,8 mètre, ne comptent pas dans la mesure d’occupation. En pratique, les vendeurs doivent préciser la surface habitable et la surface au sol. À noter que la Loi Carrez ne s’applique pas à une maison sauf si elle est en copropriété. Un jardin de ville bien entretenu peut faire grimper le prix d’une maison.

Ces autres critères qui valorisent votre bien

Comme pour les appartements, la date de construction est la deuxième caractéristique la plus précieuse d’une maison. Et, cette fois-ci, avantages pour les biens les plus anciens. En conséquence, les maisons construites avant 1800 valaient en moyenne 15,2 % de plus par mètre carré que les maisons construites entre 1946 et 1971, en raison de leur rareté, de leur personnalité et de leur charme historique.

Les constructions récentes, conformes aux dernières normes environnementales, n’ont rien à leur envier. Les maisons construites après 2004 se sont vendues 13,4 % de plus que les maisons construites entre 1945 et 1975. Classé dans les critères les plus importants également : la piscine. Cela conduit à une augmentation de 8% des prix des logements dans les grandes villes. Enfin, même si l’effet est plus limité, le nombre de places de parking fait augmenter le prix d’un bien (+3,6%) et le nombre de salles de bain supplémentaires (+1,3%).

Enfin, l’effet de ces critères varie selon que le bien est situé à Paris, l’une des dix premières villes de France, ou une ville plus petite. Prenez des salles de bain supplémentaires (deux ou plus) par exemple. Leur présence augmente la valeur des appartements de +12,2% dans l’une des 40 plus grandes villes de France, +9,1% dans l’une des 10 premières villes et seulement 3,4% à Paris.

Le même phénomène existe avec la présence d’une terrasse ou d’un balcon. Cette fois-ci, sa présence est plus valorisée dans les grandes villes les plus ensoleillées et les plus chaudes (Marseille +14,2%, Nice +11%, Montpellier +9,4%, Rennes +4 7%).

Précédent

Comment réagit le secteur financier français au conflit ukrainien ?

Suivant

Des sociétés à forte croissance pour investir pendant la crise

Derniers articles de Immobilier