Rachat de credit consommation des banques : quelles conditions ?

/

Une majorité des restructurations est réalisées sous forme de rachat de crédit à la consommation, c’est à dire en regroupant les crédits faciles, revolving et autres réserves d’argent repris dans une enveloppe sans garantie. Mais à quelles conditions rachète-t-on ces fameux crédits dans les banques spécialisées ainsi que dans les banques de dépôt traditionnelles ?

Si vous orientez vos recherches vers les banques de dépôt ayant des agences avec pignon sur rue, vous constaterez très vite que les conditions de rachat de ces organismes sont très délimitées. Vous observerez dans la plupart des cas que les taux proposés ne divergent pas beaucoup de ceux des banques spécialisées avec des valeurs comprises entre 7 % et 9 % en fonction des durées. Il faut dire qu’avec une usure à quelque 10.14 %, leur marge de manoeuvre est assez forte.

En quoi leurs conditions sont-elles donc différentes ? D’abord dans le montant du prêt octroyé. Très souvent, les banques se cantonnent à des prêts personnels de rachat limités à 21 500 € ou légèrement plus. Bien sûr en fonction des cas de figure, un client au bon profil obtiendra de temps à autre un tel crédit même s’il est de 45 000 €, mais la chose demeure rare.

En revanche, là où une banque de dépôt rencontrera une franche limite, ce sera dans la durée proposée qui se limite très souvent à 7, voire grand maximum 8 ans tandis qu’à l’inverse, les banques spécialisées iront sans problème à 10 ans et même très souvent jusqu’à 12 ans. Quand on sait à quel point les calculs d’endettement sont parfois très tendus, cette donnée apparait comme fondamentale.

Enfin, on ne rappellera jamais assez que les banques de dépôt proposeront dans l’immense majorité des cas leur assurance-groupe qui même si elle est désormais moins onéreuse depuis la Loi Lagarde, demeure malgré tout souvent plus chère qu’une délégation pratiquement systématique avec une banque spécialisée qui travaille avec des courtiers.

Default thumbnail
Précédent

Rachat de credit immobilier en minorité

Default thumbnail
Suivant

Restructuration de dettes financières : les créances rachetées

Derniers articles de News

adipiscing felis ut diam mattis porta. vulputate, Donec ut suscipit Curabitur ut