Rachat de crédit immobilier ou prêt personnel de restructuration ?

dans News/Rachat de crédit

Lorsqu’on est propriétaire, il n’est pas toujours simple de choisir entre rachat de crédit immobilier ou prêt personnel de restructuration. Les deux formules présentent des avantages et des inconvénients qu’il convient de bien nuancer afin de faire le bon choix. Une erreur d’orientation peut en effet coûter cher, car elle est parfois synonyme d’une opération supplémentaire qui n’est pas toujours souhaitable. Quels sont les points forts et les points faibles des deux options ?

Le rachat de crédit immobilier présente l’avantage d’accéder tout d’abord à des taux attractifs correspondant souvent aux taux en vigueur sur le marché du crédit immobilier – surtout à taux révisable – Cette possibilité offre en outre l’avantage d’être souple dans les durées : elles vont de 8 à 30 ans en fonction des banques avec des possibilités intéressantes en cas de renégociation ultérieure. Durée et taux sont les deux corollaires d’une diminution de l’endettement plus sensible. Mais là n’est pas le seul avantage : les options de trésorerie sont aussi à prendre en considération. Il est en effet possible d’emprunter jusqu’à 60 000 €uros de trésorerie non affectée, c’est à dire sans factures. Seul écueil : les durées sont parfois synonymes de coût du crédit plus important en raison d’un rallongement de la durée.

Les prêts personnels quant à eux sont très différents dans leur approche. Ils présentent l’avantage d’être dénués de frais de notaire ou de cautionnement, d’où des frais globaux plus bas. Par ailleurs, leur durée -plafonnée à 12 ans – rend l’opération forcément moins onéreuse, car le calcul des intérêts court sur une période plus courte. Pour des propriétaires, c’est aussi une option qui permet de conserver son prêt immobilier quand celui-ci est à un taux attractif ou en fin de vie ! En revanche, les possibilités de trésorerie sont moins élargies : emprunter plus de 10 000 à 12 000 €uros de trésorerie sans affectation est difficile actuellement…

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*