Rachat de rachat de credit : quelles options ?

/

Le rachat de rachat de crédit : voilà une opération de plus en plus demandée par des souscripteurs ayant déjà réalisé un précédent rachat de crédit et qui ont à nouveau besoin de restructurer leurs encours. Quelles sont les causes du phénomène et les probabilités pour ce public d’obtenir une seconde chance ?

Rachat de rachat de crédit : les causes

Très souvent, des rachats de crédit n’incluent pas une enveloppe de trésorerie suffisante pour anticiper une dépense à moyen ou long terme. Or, changer de voiture ou réaliser des travaux chez soi sont des événements incontournables. Le problème se pose alors de financer ces opérations lorsqu’on a déjà un crédit en cours et peu ou pas d’épargne. La plupart du temps, les ménages recourent une seconde fois à l’argent facile par le biais d’un revolving ou d’un prêt à la consommation et la démultiplication des prêts a de nouveau lieu. Il suffit alors qu’il y ait une baisse de revenus ou des charges complémentaires et on se retrouve à nouveau dans le rouge. C’est l’une des raisons qui conduit de nombreux foyers à faire un rachat de rachat de crédit, mais ce n’est pas la seule. Il arrive également que des ménages connaissent une chute de leurs rentrées financières en raison d’une perte d’emploi, d’un accident ou d’une maladie. Leur ratio d’endettement s’en trouve alors grevé et modifié et une seconde opération s’impose. C’est d’ailleurs le motif le plus reconnu par les banques spécialisées qui accordent plus facilement un prêt dans ce cas que dans d’autres…

Rachat de rachat de crédit : les critères et les normes.

Depuis maintenant plusieurs années, les banques spécialisées ont adapté leurs normes au phénomène du rachat de rachat de crédit qui représente sans doute aujourd’hui l’essentiel du marché du rachat de crédit. Certains établissements affirment que 50 % des dossiers qu’ils reçoivent sont déjà de précédentes restructurations. Il a donc fallu évoluer et être plus souples dans l’appréciation du risque. Par exemple, le critère un temps valable du nombre de nouveaux crédits est dépassé depuis longtemps. Ce qui inquiète le plus les prêteurs sont les cas de recours au crédit conso pour des cas de déficits chroniques de revenus ou encore les acheteurs compulsifs. En consultant les comptes, les banques s’en rendent compte et ne donnent souvent pas de seconde chance.

Dans tous les cas, les propriétaires seront sans doute mieux lôtis pour obtenir un rachat de rachat de crédit en raison de leur statut qui leur permet d’offrir une garantie : un deuxième prêt hypothécaire est souvent envisageable tandis que les scorings en matière de prêt personnel de rachat sont plus draconiens, même si cela ne signifie pas qu’un deuxième prêt personnel est exclu. C’est donc une étude au cas par cas…Faites des simulations et comparer ce que l’on vous propose en essayant de ne pas subir un taux majoré en raison de la nature de votre requête.

Default thumbnail
Précédent

Rachat de crédit refusé : explications et motifs

Default thumbnail
Suivant

Chômage Zone Euro : 9.9 % en janvier 2011

Derniers articles de News

facilisis Praesent Sed ipsum vulputate, ut ut