Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Recherches d’emploi et candidatures spontanées !

dans Brèves/News

Par les temps qui courent, il est plus que jamais nécessaire de bien préparer ses candidatures spontanées dans le cadre de ses recherches d’emploi. Le temps où il fallait présenter un curriculum vitae sous telle forme ou bien telle autre est révolu depuis longtemps : un processus de recrutement se prépare de façon très sérieuse et en plusieurs étapes. N’oubliez jamais que la recherche d’un travail passe par divers canaux et qu’aujourd’hui près d’une embauche sur deux se fait hors du marché ouvert, ce qui implique de se pencher sur ce terme.

Les spécialistes du marché de l’emploi distingue deux marchés distincts : le marché ouvert et le marché fermé ! Le premier est caractérisé par des offres d’emploi visibles tandis que le second se matérialise par des emplois disponibles, mais sans publication, ni affichage. Selon le marché auquel vous allez vous « attaquer », vous devez définir une stratégie ou deux si vous envisagez de recherchez un emploi dans les deux secteurs.

Pour vous faire recruter, vous devez donner envie et créer ainsi la différence : oubliez les vieux trucs tels que le CV original ou une lettre de candidature tournée de telle ou telle manière, innovez ! Utilisez des moyens modernes tels que le CD Rom pour montrer vos réalisations ou vos dossiers menés à terme. Publiez des profils attractifs en ligne via des supports novateurs. Ce faisant, n’oubliez pas que d’anciennes méthodes de contacts directs sont toujours valables : parfois le porte à porte est payant tout comme l’appel téléphonique. Tout dépend bien sûr de la nature de l’emploi recherché.

Avant toute chose, vous devez savoir quels organismes vous cibler. Recherchez le plus d’informations possibles : quels sont les chiffres de l’entreprise, leur évolution depuis 5 ans, les tournants majeurs dans l’activité, etc…Mieux ! Cherchez à obtenir en amont des informations précises quant à l’interlocuteur qui est préposé aux candidatures. Sur la forme, vous devez adopter la méthode dans laquelle vous vous sentez le plus à l’aise : chacun d’entre nous est plus habile à l’écrit, à l’oral ou dans la réalisation d’outils pratiques. Travaillez votre coup droit, si votre revers est moins bon !

Adaptez-vous aux usages des entreprises visées. En fonction des secteurs d’activité, les entreprises privilégient spontanément tel moyen de communication au détriment de tel autre. Les PME par exemple préfèrent par définition le contact direct qui s’accorde mieux avec leur fonctionnement. Les grosses entreprises elles utiliseront les outils en ligne, pensez-y ! Plus que tout autre chose, vous devez organiser le suivi de vos prises de contact. Fabriquez-vous un petit fichier simple sur Excell ou Access qui vous préviendra au jour près quelle société relancer. Les délais ne doivent pas excéder 8 ou 10 jours, tout comme il ne faut pas non plus relancer au bout de 24 heures, c’est trop tôt et insistant !

Evitez des démarches standardisées sans tenir compte de l’identité et de la culture de chaque entreprise. Ne parles pas trop de vous, ce qu’une entreprise veut savoir, c’est ce que vous pouvez lui apporter…Soyez efficace, rapide et concis. Si d’aventures, vous avez tendance à être bavard, efforcez-vous de maitriser le temps !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Brèves

quis, ipsum ante. facilisis ut leo.
Retour en haut