Les rendements des contrats d’assurance vie, enfin dévoilés par les assureurs

/
assurance vie

Qui percevra un rendement, net des frais de gestion, égal à au moins 2,8 % d’inflation en 2021 ? En début d’année, les assureurs communiquent traditionnellement les rendements de leurs fonds en euros. Pour l’instant, même les contrats les plus performants affichent des rendements réels négatifs sur les fonds en euros. Pourtant, selon le choix de l’épargnant, les résultats sont plus ou moins douloureux. Malgré les limites de la structure du fonds Euro (liquidité et capital garanti), la gestion la plus dynamique a été couronnée de succès et a obtenu des résultats plus intéressants. Le MACSF, qui a démarré le 6 janvier, a vu ses contrats surperformer, environ 1% au-dessus de la moyenne attendue pour 2021. Gaipare, La Carac, La France Mutualiste et Sogécap suivent avec des rendements inférieurs.

Comment déterminer le rendement d’une assurance-vie ?

Lorsque l’on a ouvert un contrat d’assurance-vie, il est toujours intéressant de faire le point sur les gains obtenus depuis la signature du contrat. Pour déterminer correctement la plus-value, il est important de s’informer concernant les éléments suivants :

  • Le montant du capital versé sur le contrat,
  • Les détails des frais d’entrée sur chaque versement,
  • Le capital atteint à la date du calcul.

Ce calcul est le plus couramment utilisé, car il permet de visualiser la performance globale du contrat : Rendement = [(capital atteint le jour du calcul / capital versé net de frais) – 1] * 100. Malgré tout, il est important de savoir que parler du rendement de l’assurance-vie est un abus de langage. En effet, ce sont les placements, intérieurs au contrat, qui déterminent son rendement. Pour rappel, l’assurance-vie permet d’investir dans différents types de produits, classés selon trois actifs : les actions, les obligations et l’immobilier. Par la suite, différents types d’investissements peuvent être envisagés :

  • Les fonds en euros (composé en majorité des obligations d’État français),
  • Les fonds en placement (FCP, SICAV),
  • Les fonds en immobilier (SCPI, SCI, OPCI).

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que plus les placements en action sont nombreux, plus le rendement du contrat a de chances d’être élevé. À titre d’exemple, pour un contrat prenant peu de risques, dans lequel est investi 80 % en fonds euros, un rendement annuel de 2 % sera tout à fait correct. Un taux cependant très insuffisant pour un investissement en actions.

La meilleure performance annoncée ne suffit pas à couvrir l’inflation

 Dans l’ensemble, la performance moyenne des contrats d’assurance vie en 2021 devrait légèrement baisser dans une période de faible taux obligataires. Cependant, les premiers retours annoncés réservent quelques surprises. Dans le contrat Target + de Primonial, le fonds Euro Sécurité Target Euro, assuré par Oradéa Vie, est un fonds dynamique très spécifique.

Son historique de rendement le confirme : 4,05 % en 2017, 0 % en 2018, 3,15 % en 2019, et 0 % encore en 2020, la rémunération (nette des frais de gestion) en 2021 est de 2,35 %. Société Target euro est un fonds euro dit « dynamique ». Il offre certes des garanties en capital, comme toutes ces assurances vie sûres, mais une partie du fonds est investie sur les marchés financiers et les produits dérivés.

Par ailleurs, les investissements dans ce fonds Sécurité Target Euro ne peuvent être obtenus qu’une fois par an. L’objectif du fonds est d’être opportuniste : suivre la hausse du marché lorsque cela est possible, et donc accepter des rendements potentiels nuls lorsque le marché baisse. Les rendements au cours des années 2018 et 2020 l’illustrent. Cependant, l’euro est géré d’une manière un peu particulière : fortement alloué aux actions.

« Si la gestion est efficace, la performance du fonds est positive, mais si elle est négative, le capital est protégé par déduction des frais », explique le président du groupe Stéphane Vidal. Le gestionnaire a donc vendu des titres avant l’été et s’est davantage tourné vers des valeurs en retard, comme les banques. Cependant, ce bon résultat pour 2021 masque un taux de croissance annuel moyen sur quatre ans de seulement 1,37%.

Qu’en est-il des autres fonds à l’heure actuelle ?

Globalement, les rendements du fonds en euros de l’association Gaipare n’ont pas rebondi après être tombés sous le seuil de 2 % l’an dernier. Mais c’est encore proche de cela : en termes de rémunération 2021, elle était d’environ 1,90 % l’année dernière et de  près de 1,80 % cette fois-ci.

En outre, l’association Gaipare contribue à hauteur de 1,8 % à son Euro Fund, qui constitue un filet de sécurité pour l’assurance-vie. “C’est le même taux pour tous nos contrats”, a déclaré mardi matin son président, Alan Burke. Le chiffre légèrement inférieur à celui de l’année dernière (1,9%) a été attribué à “l’environnement reste difficile en raison de la politique monétaire de la BCE”.

Dans ses déclarations au cours de l’année 2021, les contrats d’assurance-vie de la Société Générale ont bénéficié pour la première fois de bonus basés sur l’unité de part de compte. Comme le contrat Ébène, le Trophée d’Or 2021 du Revenu a un taux de service de 1,15 % à 1,80 %.

Globalement, le retour de l’inflation n’empêchera pas les taux des assurances de baisser, et les assureurs disposent aujourd’hui de réserves équivalentes à trois ans de revalorisation, leur permettant de faire face à des hausses de taux, mais aussi à une nouvelle concurrence… au moins à court terme.

Précédent

Crypto : les amateurs de finance se passionnent pour la monnaie virtuelle

Suivant

La Banque Mondiale revoit ses prévisions de croissance à la baisse

Derniers articles de Investissement