Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Taxes foncière et d’habitation : les 10 départements où le taux d’imposition a le plus grimpé !

dans Brèves/News

Cette année, tout le monde le sait, les collectivités territoriales ont eu la maion lourde sur l’augmentation en matière de taux d’imposition. Décentralisation oblige et recettes fiscales de l’Etat en baisse, les collectivités n’ont eu d’autre choix que d’augmenter taxes foncière et d’habitation, notamment avec la chute des droits de mutation dépendantes du nombre de transactions immobilières elle-même en forte baisse.

Les collectivités ont utilisé le système des vases communiquants, mais en pire. Une baisse de 10 % des droits de mutation auraient pu entrainer une hausse équivalente de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Il n’en est rien ! Certains départements les ont augmenté de bien plus avec en tête Paris qui a vu le taux d’impôt évoluer entre 2008 et 2009 de quelque 77.63 % !

En seconde position, on trouve les Hautes-Alpes talonnées de près par la Réunion qui ont vu leurs taxes s’envoler respectivement de 30.05 et de 30.05 %. Suivent ensuite, les départements de l’Ain, des Alpes Maritimes, du Lot et Garonne, de la Seine Maritime, du Nord et du Cher, dont les évolutions sont toutes comprises entre 14 % et 15 % d’une année sur l’autre entre 2008 et 2009.

Le petit poucet en la matière n’est autre que l’Indre-et-Loire qui a limité la casse avec quelque 12.05 % d’augmentation…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Brèves

Donec amet, Curabitur risus. id mi,
Retour en haut