Trading : Engie condamné à 80 000 euros d’amendes

/
engie trading

Une information privilégiée aurait permis à un financier du groupe de prendre une position favorable avant qu’une note interne ne soit rendue publique.

Engie condamnée pour un délit d’initié ?

Engie a été condamné à une amende de 80.000 euros pour avoir fait quelques dixièmes de seconde de trading, a indiqué le Journal officiel samedi 25 juin. L’opération remonte au 23 janvier 2017 sur le marché de gros du gaz naturel.

Suite à la saisie du 25 février 2020, la décision a été prise par la Commission de règlement des différends et des sanctions de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Engie a été accusé de se livrer à une sorte de délit d’initié (terme non utilisé par la CRE), notamment en raison de la transmission orale d’informations au sein de l’entreprise, d’autant plus qu’il n’existait à l’époque aucun mécanisme technique permettant de geler automatiquement les écrans des membres.

Les informations opérationnelles diffusées par son équipe de négociation au sein du groupe peuvent avoir un impact sur le marché. Le dossier établit ainsi «que le 23 janvier 2017 entre 06:01:08 et 06:01:17, un membre de l’équipe Short Term trading a utilisé une information privilégiée», indique le texte du comité publié au JO.

Alors que l’annonce de la prolongation de l’arrêt d’une centrale de production du groupe (Combigolfe) a été publiée à 06:01:24, il a relevé cinq transactions d’achat enregistrées juste avant, entre 06:01:08 et 06:01:17, sur le marché à court terme infra-journalier, concernant des produits auxquels se rapporte l’information qualifiée de “privilégiée” tant qu’elle n’est pas publique.

Engie n’a pas contesté les transactions, les qualifiant d’« erreur humaine » avec « non-respect involontaire de la réglementation » et soulignant que les transactions réalisées « n’ont eu aucun impact sur le marché ».

“80.000 euros d’amende pour Engie”, indique le texte qui doit également être publié dans le prochain communiqué financier d’Engie le 29 juillet. C’est l’amende minimale à laquelle était exposée l’entreprise. Son total aurait pu dépasser les 4 milliards d’euros (8% du chiffre d’affaires du groupe hors taxes). Engie a spécifiquement cité “la brièveté de l’incident” et les “violations non répétitives”.

La commission a estimé que les manquements commis étaient “particulièrement graves”. Elle a noté que “le caractère d’erreur humaine involontaire, parce que les actions des personnes concernées ne sont pas fondées sur un désir personnel de profit, suggère que de telles erreurs ne peuvent être empêchées par un système de gestion rigide présenté”. Le comité s’est aussi félicité qu’Engie ait depuis “pris les mesures palliatives nécessaires”.

Engie fait face à des difficultés

Cette nouvelle, même si elle ne tombe pas au meilleur moment, ne devrait pas faire beaucoup de bruit compte tenu des évènements actuels. En ce moment, Engie, EDF et TotalEnergies mènent une guerre économique et commerciale sans relâche. Mais face à l’ampleur de la crise énergétique que traversent la France et l’Europe, la directrice générale d’Engie, Catherine MacGregor, ainsi que le directeur général d’EDF, Jean-Bernard Lévy, et le directeur général de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, ont décidé de rassembler leurs forces pour tirer le signal d’alarme ensemble.

«Nous appelons à une prise de conscience et à une action collective et individuelle pour que chacun d’entre nous – chaque consommateur, chaque entreprise – change ses comportements et limite immédiatement ses consommations énergétiques, électriques, gazières et de produits pétroliers», écrivent-ils dans une tribune parue dans le Journal du dimanche, dont Catherine MacGregor serait à l’initiative, d’après nos informations.

A cause de la guerre en Ukraine et de problèmes techniques concernant de nombreuses centrales nucléaires, les entreprises de l’énergie craignent de ne pas pouvoir faire face à la demande de consommation à venir des français.

Précédent

Binance annonce une collection NFT en partenariat avec C.Ronaldo

Suivant

Solana lance un smartphone spécial Web3

Derniers articles de Bourse