Après avoir accepté les dons, l’Ukraine interdit les transactions cryptos avec la monnaie nationale

/
ukraine crypto

Quand on regarde la position qu’occupe le roi des crypto-monnaies dans le conflit entre l’Ukraine et la Russie, il est difficile de ridiculiser ou de discréditer le Bitcoin (BTC) même pour ses pires détracteurs. Alors que le gouvernement de Zelensky appelle toujours aux dons de crypto-monnaies, les banques locales ont été interdites d’accepter les transferts transfrontaliers de hryvnia (la monnaie nationale) vers les échanges d’actifs cryptographiques. L’achat de Bitcoin en hryvnia est désormais interdit même en Ukraine.

Tenter de protéger la monnaie nationale

La Banque centrale d’Ukraine n’autorise l’achat de crypto-monnaies qu’avec des devises étrangères d’une valeur maximale de 100 000 hryvnia (ou 3 400 dollars par mois) car elle vise à “empêcher les sorties de capitaux improductives du pays sous la loi martiale” et à empêcher l’épuisement des réserves de devises étrangères.

Dans un communiqué, la banque nationale déclare : « La Banque nationale d’Ukraine estime que lesdits changements amélioreront les conditions sur le marché des changes, ce qui est une condition préalable à un nouvel assouplissement des restrictions et à la réduction de la pression sur les réserves internationales de l’Ukraine. »

En invoquant la loi martiale et l’intervention militaire russe en Ukraine à partir du 24 février 2022, la banque centrale ukrainienne a ainsi interdit l’utilisation de sa monnaie nationale, la hryvnia, pour acheter des crypto-monnaies.

L’achat et le trading de crypto-monnaies sont en effet considérés comme des “transactions quasi-espèces” par le banquier central, ce qui les soumet à cette nouvelle limite ajoutée pour “empêcher les capitaux improductifs de sortir du pays”. Cependant, cette interdiction devrait être temporaire.

« Ces changements pertinents contribueront à améliorer le marché des changes, ce qui est une condition préalable nécessaire pour assouplir les restrictions à l’avenir, ainsi que pour réduire la pression sur les réserves internationales de l’Ukraine. »

Après avoir largement utilisé les cryptos pour financer la guerre, voici la régulation

L’interdiction temporaire de crypto-monnaie de l’Ukraine est très différente de l’accueil chaleureux initial du pays. Avant que la Russie n’envahisse l’Ukraine, le pays échangeait plus de crypto-monnaies que de monnaies fiduciaires.

Le parlement ukrainien a adopté un projet de loi le 18 février de cette année pour légaliser les crypto-monnaies et placer leur réglementation sous la surveillance de la Commission nationale des valeurs mobilières et des marchés boursiers.

Quelques jours après que la Russie a envahi son voisin d’Europe de l’Est, le ministère ukrainien de la Transformation numérique a lancé un appel aux dons de Bitcoin, Ethereum, Dogecoin, Solana et d’autres actifs numériques, créant une plateforme dédiée. Le pays accepte désormais quatorze crypto-monnaies différentes.

Le mois dernier, il a également lancé une collection de NFT commémorant la guerre. À ce jour, le pays a acquis plus de 150 millions de dollars en crypto-monnaies grâce à des collectes de fonds dirigées par le gouvernement et à d’autres initiatives. Ces dons permettent notamment l’achat de produits paramilitaires comme des casques ou des vestes.

Mais alors que la guerre se poursuit, la Banque nationale d’Ukraine craint qu’un flot d’argent hors du pays vers les systèmes de paiement internationaux n’exerce une pression sur sa monnaie. Pour éviter une situation similaire au rouble russe, l’Ukraine espère que les nouvelles restrictions aideront à maintenir sa monnaie en bonne santé.

Une semaine avant le début du conflit, le 17 février 2022, le parlement ukrainien a voté la loi sur les actifs virtuels, donnant un statut légal au bitcoin et aux crypto-monnaies. Malgré la guerre, le président Zelensky a officiellement approuvé la loi le 16 mars 2022. Cela n’a manifestement pas suffi à empêcher ce bannissement des échanges d’actifs numériques, que l’on espère temporaire, le temps de retrouver la Paix.

Précédent

Christine Lagarde l’admet, il est urgent de procéder à une hausse des taux

Suivant

Une loi autorise désormais l’utilisation des cryptomonnaies en République Centrafricaine

Derniers articles de Crypto