Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Un prêt-relais n’est pas un crédit immobilier amortissable !

dans Banques/News

De nombreux propriétaires désireux de construire un autre bien immobilier ou d’en acheter un autre recourent souvent au prêt-relais. Même si la récente crise de l’immobilier a engendré des difficultés dans ce secteur financier en raison de la baisse des valeurs et des délais de vente, il n’en reste pas moins que le prêt-relais demeure l’une des seules formules pour acheter avant d’avoir vendu. Mais ces mécanismes sont parfois encore méconnus du grand public. L’occasion de rappeler qu’un prêt-relais n’est pas un crédit immobilier amortissable, mais un prêt in fine.

Le prêt-relais a pour vocation d’être une transition entre l’ancien crédit immobilier et le nouveau en ne grévant pas de façon excessive l’endettement des ménages. C’est pour cette raison que c’est un prêt in fine, c’est à dire qu’il ne fait l’objet que d’intérêts et non du remboursement du capital. C’est un prêt dont le coût est dit « linéaire ». Si vous empruntez 150 000 € à 3 %, vous ne paierez que 4 500 euros d’intérêts sur l’année. La part équivalente à ce qui aurait du être amorti, donc remboursé, peut ainsi être injectée dans des travaux s’il s’agit par exemple d’une construction.

La durée des prêts-relais est généralement de 2 ans. Au delà, la banque prêteuse exige le remboursement de la somme via le fruit de la vente du bien antérieur. Rappelons qu’un prêt-relais peut faire l’objet d’une déduction d’intérêts d’emprunt à condition que la somme empruntée ait été affectée à l’achat de la résidence principale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Banques

Retour en haut