Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Un rachat de crédit restructure prêts conventionnés et prêts aidés ?

dans News/Rachat de crédit

Un rachat de crédit peut-il racheter des prêts conventionnés ou aidés tels que des prêts à taux zéro ?

Il arrive fréquemment que des propriétaires désireux de restructurer l’ensemble de leurs encours aient parmi leurs crédits immobiliers des prêts conventionnés ou bien des prêts aidés. Se posent alors la délicate question de savoir s’il est judicieux de racheter ce type de produits sachant qu’il est dans l’intérêt des emprunteurs de les conserver en terme de coût financier. Un prêt à taux zéro ou bien un prêt 1 % patronal sont à l’évidence des supports optimisant l’effort financier des ménages et racheter ces derniers peut même aller jusqu’à choquer l’éthique…Comment les banques du rachat de crédit réagissent-elles face à cette problématique ?

Le prêt personnel de rachat de crédit évite de reprendre les prêts aidés :

Bien entendu, elles tentent de laisser ces produits en place dans la mesure où c’est techniquement réalisable. L’idéal est la mis en place d’un prêt personnel de rachat de crédit qui évite toute prise de garantie qui interfère dans la hiérarchie des éventuells hypothèques. Mais voilà les calculs d’endettement nécessitent parfois que tous les encours soient rachetés pour que l’opération soit attractive. Si le prêt à taux zéro ou les autres prêts conventionnés ne sont pas hypothécaires, il est éventuellement possible de les conserver, mais à la condition qu’ils ne fassent pas l’objet d’un différé d’amortissement qui se traduit par une augmentation de la mensualité qui vient fausser les calculs d’endettement après plusieurs années d’amortissement.

Certaines banques ne comptent plus cette nouvelle mensualité dans leur calcul du futur endettement à partir du moment où la bascule se fait dans plus de 10 ans, partant du principe que la durée de vie moyenne des prêts immo est de 6.5 ans. Mais le pari reste hypothétique. Reste le cas de figure de prêts aidés hypothécaires qui obligent le prêteur à tout racheter afin d’être en premier rang. C’est là que l’opération doit être vraiment intéressante pour que le rachat de produits dénués d’intérêts financiers vaille la peine, mais c’est souvent incontournable.

Messieurs les banquiers, évitez d’assortir les prêts aidés d’une hypothèque !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

Praesent dictum vel, Praesent id velit,
Retour en haut