Vague de licenciement dans les entreprises cryptos

/
crypto licenciement

Nous vous l’annoncions hier, la société américaine Coinbase va procéder au licenciement de 1100 employés soit 18% du total de ses effectifs. Au total dans l’écosystème des cryptos ce sont plus de 2000 employés qui devraient être licenciés.

Plus de 2000 licenciements

Alors que le marché était très optimiste l’année dernière, en 2022, c’est le contraire qui est vrai. En effet, la valeur des crypto-monnaies s’effondre. Bitcoin, qui a dépassé 64 000 dollars en novembre, est maintenant tombé en dessous de 23 000 dollars. Face à cette situation, les plateformes crypto doivent se serrer la ceinture. Et l’annonce de licenciements s’enchaîne.

“Après plus d’une décennie de prospérité économique, nous semblons nous diriger vers une récession”, a écrit le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, dans une lettre aux employés. « Une récession pourrait conduire à un autre hiver crypto, et il pourrait se prolonger. »

De nombreuses entreprises du secteur semblent avoir du mal à rester en activité. En conséquence, sur une période de deux mois, plus de 2 035 employés de l’écosystème ont perdu leur emploi. Pour justifier les licenciements, toutes les entreprises ont cité l’impact du crash de la crypto-monnaie sur leurs activités.

Début juin, Gemini, l’échange de crypto-monnaie des frères Winklevoss, a annoncé 10% de licenciements. En raison de ces vents contraires qui “pourraient durer un certain temps”, les patrons de Gemini demandent aux chefs d’équipe de se concentrer uniquement sur les produits de base et de s’assurer que leurs équipes sont à la bonne taille.

De son côté, BlockFi a annoncé des licenciements de 20% de ses effectifs. “Comme beaucoup d’autres dans l’industrie technologique, nous avons été soumis à des changements spectaculaires dans l’environnement macro, qui ont eu un impact négatif sur notre taux de croissance”, a tweeté le PDG Zach Prince.

De son côté, Crypto.com, une plateforme centralisée fondée en 2016 et qui revendique 50 millions d’utilisateurs, est en mauvaise posture. Son patron, Kris Marszalek, a annoncé le licenciement de 5% de ses effectifs, soit environ 260 de ses 4.000 salariés.

Une meilleure gestion du côté de Binance et Kraken ?

A noter toutefois que malgré cet hiver crypto, certaines entreprises préfèrent rassurer leurs salariés. Alors que leurs concurrents suppriment des emplois, Kraken a déclaré dans un article de blog qu’il n’avait pas l’intention de recalibrer ses plans d’embauche ou de supprimer des emplois. En conséquence, 500 postes restent à pourvoir pour le reste de l’année.

Le marché baissier est une opportunité pour les entreprises d’éliminer les candidats intéressés par le battage médiatique et ceux qui croient en la mission de Kraken.

Comme Kraken, Binance.US offrira aux employés la tranquillité d’esprit. Dans une note aux employés, son PDG Brian Shroder a écrit que Binance.US “est dans la meilleure position non seulement pour réussir à surmonter ce ralentissement, mais pour devenir un leader mondial”, selon un article publié par TechCrunch.

Quant au patron de Binance (différent de Binance.US), il semble accuser ses concurrents de dépenser de l’argent sans compter. “Ce n’était pas facile de dire non aux publicités du Super Bowl, aux droits de dénomination des stades, aux gros contrats avec les sponsors il y a quelques mois, mais nous l’avons fait”, a tweeté Changpeng Zhao. Il a également annoncé que 2 000 postes seront à pourvoir.

Le patron de FTX, Sam Bankman-Fried, a écrit il y a quelques jours que FTX poursuivra sa croissance tandis que d’autres licencient du personnel. En plus de cela, la plateforme a décidé de ne pas surembaucher comme certains de ses concurrents.

On constate que malgré l’énorme chute des cryptos, certaines entreprises ont les reins plus solides que d’autres. Cela est lié à une meilleure gestion de leurs actifs et de leur croissance. Comme dans l’économie traditionnelle finalement.

Précédent

Immobilier : plus rentable d’acheter que de louer dans les villes étudiantes ?

Suivant

Quand consulter un conseiller en gestion de patrimoine ?

Derniers articles de Crypto