Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Ces rachats de crédits venus d’ailleurs

dans Rachat de crédit

Qu’on se le dise, les opérations de rachat de crédits ne sont désormais plus l’apanage des seules banques anglo-saxonnes et européennes !

En effet, ce sont plus que des velléités commerciales qui nous parviennent d’autres continents jusqu’alors inactifs en matière d’offres de produits bancaires… Allez donc consulter le site de la banque marocaine Attijariwafa sur son site en ligne.

Vous constaterez alors que l’offre se veut attrayante, voire même agressive avec des avantages non négligeables pour les nouveaux arrivants… Ainsi, toute la palette de produits y passe : un Français pourra désormais obtenir un prêt personnel à la consommation, un prêt auto ou bien encore un véritable rachat de crédits venus tout droit de l’autre côté de la Méditerranée . Les produits sont déjà répertoriés et on entendra probablement parler d’ici peu de la carte Nemja ou du crédit novateur Trans’Salaf !

Cette banque se veut proche de ses clients et développe actuellement une stratégie allant dans ce sens. Cette approche est dans la digne continuité de la culture des banques islamistes.

A propos de ces dernières, François Meunier vient d’écrire un papier fort intéressant les concernant dans les Echos. A consulter d’urgence à l’adresse suivante http://www.lesechos.fr/info/analyse/4768894.htm, l’article nous expose clairement quelle est la notion du crédit dans les pays islamistes. C’est fort instructif puisqu’on y apprend entre autres que le concept d’intérêt (« riba » en arabe) n’existe pas ! Rassurez-vous ! Les financiers d’Orient ont trouvé des solutions pour contourner le problème… pour autant « Le principe numéro un de la finance islamique, dont la plupart des autres découlent, est que le prêt à intérêt est interdit. Les relations commerciales qui se développent dans toute société, doivent se faire sur la base d’un partage équitable des risques et des profits des parties prenantes… » nous dit le directeur financier de la Coface.

Voilà qui fait rêver et doit donner des idées ! Pour autant une arrivée prochaine de ces banques en Occident parait probable, car « Une immense épargne devient disponible en provenance de pays qui affiche leur fidélité aux principes de la charia en matière de finance ». Les fonds existent et pourraient bien servir à financer dans les toutes prochaines années des opérations financières en Europe comme dans le reste du monde ! L’Arabie Saoûdite ou l’Iran proposerait ainsi des crédits à la consommation aux occidentaux et le rachat de credit pourrait bien faire partie du package commercialisé !

Mais bien qu’il y ait l’exemple de la banque Attijariwafa, ce n’est peut-être pas encore pour tout de suite. En revanche, d’autres économies émergentes pourraient bien pointer le bout de leur nez dans un avenir proche à force d’être au contact de nos financiers. N’oublions pas que Cofidis et Sofinco sont à pied d’œuvre dans les pays de l’est, établissant à tour de bras de nouvelles implantations dans des pays nouveaux. Ces banques sont bien obligées de trouver de nouvelles niches de marché puisque le prêt personnel est saturé chez nous… Et si l’inverse se produisait dans un avenir proche ? S’il venait l’idée à certaines banques roumaines ou bulgares de proposer des palettes de produits attrayants aux Français ou aux Anglais endettés ?

Ce n’est peut –être pas pour tout de suite, mais le lendemain est souvent proche…

Derniers articles de Rachat de crédit

Aliquam dolor. ut dapibus elit. Praesent neque. ante. venenatis consectetur ipsum
Retour en haut