Crowdfunding immobilier : près d’un milliard d’euros investis en 2021

/
Crowdfunding immobilier

Le marché du crowdfunding immobilier qui connaît une croissance forte et constante continue de battre des records de collecte. En 2021, ces plateformes ont financé près d’1 milliard d’euros dans plus de 1 000 projets et distribué un rendement moyen de 9,23 % aux investisseurs. Le 2020, le marché du crowdfunding immobilier, ou investissement immobilier participatif approchait les 500 millions d’euros après une augmentation de 35 % par rapport à 2019. En 2021, il approche le milliard d’euros symbolique. Tour d’horizon sur le marché du crowdfunding immobilier.

Le crowdfunding immobilier tend à se développer

Dans l’ensemble, depuis sa création en 2012, le marché du crowdfunding n’a de cesse de progresser année après année. Selon les données du site HelloCrowdfunding, en 2021, les plateformes de crowdfunding immobilier ont levé 958 millions d’euros, soit une augmentation d’environ 82 % par rapport à l’année 2020 et une augmentation de 156 % par rapport à l’année 2019.

Si la crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus entraîne des retards sur de nombreux chantiers, il est trop tôt pour savoir quel effet cela aura sur les modalités de remboursement des projets. Il faudra attendre le courant de l’année 2022 ou 2023 pour en savoir plus. A ce stade, le marché semble avoir bien résisté à la crise sanitaire : les projets de financement ont une durée moyenne de 21 mois et rapportent aux épargnants un rendement annuel de près de 9,23 % (vs 9,31 % en 2020, 9,20 % en 2019).

D’ailleurs, les chiffres sont éloquents dans le domaine du crowdfunding immobilier. Ces plateformes en ligne, de plus en plus sollicitées par les promoteurs et les déposants, ont financé près de 1 060 projets cette année, soit une augmentation de 74  % par rapport à 2020 et une augmentation de 95  % par rapport à 2019.

Un investissement particulièrement séduisant

Selon la loi Pacte, en 2019, le plafond statutaire des projets de financement participatif a été relevé de 2,5 millions d’euros à 8 millions d’euros, les projets financés sont de plus en plus importants : le montant moyen des financements en 2021 est de 904 099 euros, contre 826 326 euros en 2020 et en 2019 il est de 689 150 euros. Par exemple, les crowdfundings ont tout de même surperformé la SCPI à un taux deux fois supérieur, avec des impôts plus favorables. Seuls des investissements plus risqués et plus volatils comme le marché boursier peuvent espérer faire mieux.

Compte tenu de la prise de risque relativement limitée, cette forte croissance confirme certainement la poursuite de la démocratisation de cet investissement sécurisé et très attractif. De plus en plus de professionnels dans le secteur de l’immobilier adoptent également le crowdfunding immobilier pour compléter leurs besoins de financement bancaire ou de fonds propres.

Au cours des deux dernières années, la part des encaissements transactionnels, achats de biens, puis rénovation ou revalorisation, puis reventes en plus-values auprès des merchandisers a augmenté de manière significative et rapide. Parallèlement, la construction de nouveaux projets résidentiels a repris depuis mi-2021 suite à des retards d’autorisation de permis de construire.

Des avantages et des inconvénients : quels sont-ils ?

Depuis 2012, un seul promoteur n’a pu rembourser : il s’agit du Groupe Terlat, qui a été racheté courant l’année 2017. Selon les données de HelloCrowdfunding, sur les 1 358 projets remboursés, 165 projets sont actuellement en retard de remboursement. Un projet est considéré en retard lorsque la durée maximale de remboursement contractuelle est dépassée.

Par ailleurs, ce taux ne tient donc pas compte des petits retards qui surviennent souvent (conditions météorologiques, horaires de travail plus longs que prévu, urgences administratives, etc.) et qui sont conformes avec la prolongation réglementaire de six mois.

Pour la plupart des projets qui sont retardés de quelques mois, il n’y a pas de quoi s’inquiéter et les épargnants continuent de percevoir des intérêts pendant cette période de report. Cependant, il existe des projets qui accusent des retards de plusieurs années et qui, eux, sont plus préoccupants.

Précédent

Le Bitcoin chute sous les 40 000 dollars

Suivant

486 millions levés : Qonto devient la plus grosse licorne française

Derniers articles de Immobilier