Crypto : La France futur hub européen ? L’interview de Bruno Le Maire !

/
FRANCE BITCOIN

Bruno Le Maire a accordé à BFM Crypto sa première grande interview sur les cryptomonnaies. Le ministre de l’Economie et des Finances a détaillé sa vision de l’industrie et s’est engagé à vouloir faire de la France le “hub européen de l’écosystème des crypto-actifs”.

Bruno Le Maire : une position favorable face aux cryptos

Les avis sont partagés sur la place réservée aux crypto-monnaies par la France. Alors que des réglementations pourraient intervenir à tout moment, la finance traditionnelle reste opposée à cette industrie, mais certains dans l’environnement politique semblent vouloir prendre les affaires en main.

Le ministre de la Transformation numérique, Jean-Noël Barrot, s’est distingué à plusieurs reprises en s’exprimant en faveur de l’industrie tout en gardant une emprise ferme sur la cybercriminalité. Toutefois, Bruno Le Maire s’est illustré bien avant lui.

En fait, le ministre de l’économie avait déjà exprimé ses espoirs pour la blockchain dans un entretien avec Capital en 2019. A cette occasion, il s’était exprimé sur les possibilités offertes par les crypto-monnaies, annonçant vouloir en faire une priorité tout en levant une partie de l’ambiguïté juridique à travers la loi Pacte.

Cette semaine c’était la première fois depuis des années que Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, s’attardait sur l’écosystème des crypto-monnaies.

Si son avis n’a pas changé sur la reine des crypto-monnaies, Bitcoin, sa position est plus claire à mesure que l’écosystème se développe. Comme nous l’avons vu ces derniers mois, le marché des crypto-monnaies évolue très rapidement, il est à la fois effrayant et passionnant. Dans ce contexte changeant, Bruno Le Maire veut faire de la France le « hub » européen de l’écosystème crypto.

“Notre feuille de route, avec Jean-Noël Barrot est simple. Nous voulons faire de l’Union européenne la première zone économique mondiale en matière de structuration et d’organisation du marché des crypto-actifs. Et nous voulons qu’en son sein, la France soit le hub européen de l’écosystème des crypto-actifs.”

Les cryptos ne sont pas des monnaies

A la lecture d’un entretien avec Bruno Le Maire, on a presque l’impression que la France est un pays ouvert à l’innovation. Cependant, les gouvernements en place ont tendance à se démarquer dans l’espace des crypto-monnaies par la fuite des cerveaux et une réglementation punitive.

Il semble que malgré les tensions passées, l’industrie de la crypto-monnaie soit devenue plus fréquentable pour le gouvernement français. Une déclaration d’intention qui devra s’accompagner de faits s’impose désormais : transformer la France en un « hub mondial de crypto-actifs ».

Bien sûr, durant tout l’entretien Bruno Le Maire ne parle jamais de “cryptomonnaie”, mais parle toujours de “crypto actifs”. En effet, malgré les questions de la journaliste visant ce terme, le ministre botte en touche à chaque fois. Pour la BCE comme pour le gouvernement, les crypto ne sont pas des monnaies.

« Je le dis sans ambiguïté, notre monnaie doit rester l’euro et le bitcoin n’a pas vocation à devenir un moyen de paiement à grande échelle dans l’Union européenne. Il s’agit d’abord d’un sujet de cohésion sociale. (…) Il s’agit également d’un sujet de souveraineté. Nous ne pouvons être maîtres de notre destin sans maîtriser en Europe notre politique monétaire. »

Pendant ce temps, le projet de l’euro numérique a été lancé aux États-Unis en juin dernier par Circle, l’émetteur officiel de l’USDC. Cela montre que les cryptos comme monnaie peuvent être envisagées dans le cadre de la loi MiCA, mais si la “parité stricte” avec l’euro peut être assurée.

La fiscalité encore incertaine

BFM Crypto a également interrogé le ministre de l’Economie sur les prochains changements qui devraient intervenir dans la fiscalité des actifs numériques. Pour lui, la question est plus floue que jamais.

Par conséquent, aucun changement n’est prévu en matière de fiscalité pour le moment. Cependant, l’idée évoquée par Bruno Le Maire laisse entendre que les crypto-monnaies seront fortement taxées. Ce phénomène est susceptible de s’intensifier à mesure que ce dernier devient populaire.

Précédent

Payer quotidiennement avec du Bitcoin ? C’est l’objectif de Mastercard !

Suivant

Immobilier : les revenus locatifs bientôt imposés à 30% ?

Derniers articles de Crypto