Browse Tag

Suisse

Marché immobilier Suisse : une tendance contrastée

/

En ce qui concerne le marché immobilier helvétique, le mois d’octobre a affiché 2 phénomènes qui sont spécifiquement contradictoires. Si les coûts des loyers ont connu une baisse en moyenne, ceux des logements en propriété ont connu une montée nette. Cette forte augmentation a mis à terme la préférence des particuliers pour ce type de bien en mettant en avant la montée de l’inflation.

Les loyers en baisse

Selon les données de l’agence ImmoScout24, les loyers enregistrés pour le mois d’octobre restent inférieurs par rapport aux valeurs du mois précédent. Cette donnée a été mise en public par le portail immobilier sur Swiss Real Estate Offer Index. La publication des résultats a aussi été réalisée avec le cabinet de conseil immobilier Cifi.

La baisse des loyers ne touche pas le pays en entier. Effectivement, il existe certaines régions qui affichent une hausse. En ce qui concerne la région lémanique, l’augmentation est de 0,5% alors que celle de Tessin est de 0,9%. Pour la région de Zurich, la montée est de 0,1%.

Les prix de l’achat en hausse

Pour ce qui est des prix à l’achat, ceux-ci ont également connu une augmentation, même pour les maisons individuelles avec une montée de +1,3% à 7120 francs suisses par mètre carré. Les coûts de ces derniers se révèlent être beaucoup plus importants que ceux des propriétés par étage. L’augmentation de ceux-ci est de +0,2% à 7980 francs suisses le mètre carré.

Selon le directeur des opérations de Scout24 Martin Waeber, les taux bas ont engagé une hausse de prix des biens. C’est en effet le cas des sols ainsi que des terrains. Ce sont ces derniers qui se chargent d’alimenter la fabrication d’appartements à louer. C’est grâce à cela que la stagnation ou la baisse des loyers a eu lieu.

Si l’inflation monte

Selon les prévisions des investisseurs, la montée de l’inflation ne va pas cesser dans de nombreux pays pour les prochains mois. Cela incite les banques centrales à revisiter leur politique monétaire, notamment en matière de taux d’intérêt. C’est une solution pour assurer le changement de tendance sur le marché immobilier.

Source Zonebourse

Immobilier Suisse : la situation est plus tendue à Zurich qu’à Genève

/

Comme partout dans le monde, les prix de l’immobilier suisse ont connu une augmentation. Ce phénomène a une liaison avec les différents confinements causés par la propagation de la pandémie Covid-19. La situation s’intensifie beaucoup plus dans certaines villes. Pour le cas de la Suisse, le marché de l’immobilier se montre très tendu tant à Zurich qu’à Genève.

Un haut taux de croissance sur les prix de l’immobilier

25 grandes villes du monde entier ont vu les prix de l’immobilier flambés. Cela concerne en effet Francfort, Toronto et Hong Kong. Pour la Suisse, la ville zurichoise et Genève disposent de la même tendance haussière. Ces villes présentent une très bonne croissance  en matière de tarifs de l’immobilier. Pourtant, ceux-ci ont tout de même connu une phase de correction grâce à l’inflation.  Entre mi-2020 et mi-2021, la croissance est de 6% qui restent un record historique depuis 2014. Ces données ont été annoncées par le Global Real Estate Bubble Index 2021 d’UBS.

Les particuliers veulent un nouveau logement

Les prix de l’immobilier en Suisse se sont grandement accentués par la montée en valeur des maisons ainsi que des appartements de résidence. Aussi, après les confinements répétitifs qui ont été en liaison avec la pandémie de Covid-19, de nombreux particuliers veulent acquérir un nouveau bien immobilier.

Actuellement, les conditions de financement sont particulièrement favorables et sont accessibles à tout le monde.  Effectivement, une hausse du tarif de l’épargne a été constatée. Aussi, la tendance haussière est maintenue par la montée des marchés des actions.

Une situation plus tendue à Zurich

Le marché immobilier à Zurich a mis en évidence une grande montée du score. Effectivement, il est actuellement en surchauffe. Les volumes d’offres sont en baisse, ce qui  va rendre difficile la recherche d’un bien immobilier.

Par contre, à Genève, malgré le fait que les prix présentent une tendance haussière, la situation est plutôt stable. À Genève, il n’y a pas que le prix d’un bien qui augmente, mais aussi le coût des loyers. Malgré la montée du prix, aucun risque de forte correction n’est pour le moment  à prévoir.

Pour les 2 villes, de plus en plus de particuliers ont tendance à se déplacer vers les banlieues ainsi que la périphérie. Effectivement, cela s’explique par le faible niveau d’accessibilité dans les centres-villes.

Source Agefi

Bourse suisse : une légère baisse ce mardi à l’ouverture

/

La Bourse suisse a clôturé la séance du lundi avec une baisse de 1,07%. Heureusement que cette tendance n’est pas maintenue à l’ouverture du mardi. Une légère baisse de seulement 0,30% a été constatée. Cette régression lui permet actuellement d’être à 11 655,53 points.

La baisse des indices

La Bourse Suisse a été victime d’une baisse considérable à cause des craintes concernant l’approvisionnement en énergie. À 10h43, l’indice vedette SMI diminuait de 1,22 %, ce qui le porte à 11 550,67 points. Quant à l’indice SLI, il cédait de 1,6% à 1885,88 points. Le SPI quant à lui, régresse de 1,46%. De cette manière, il est à 14 933,53 points. Pourtant, face à cela, la grande majorité des places européennes ont connu une montée considérable. Mais, ce n’est pas le cas du SMI qui a été victime d’une chute. Celui-ci se retrouvait ainsi à ses niveaux de l’été dernier.

Les valeurs vedettes régressaient

Pour le cas des valeurs vedettes, ils se retrouvaient dans le rouge. En ce qui concerne Logitech, il perdait jusqu’à 7,6%. La baisse du Partners Group est de 5,4%. Straumann, quant à lui, il cédait 4,8%. ABB a également régressé de – 1,3%. À savoir que cette enseigne vient de réaliser une déclaration qu’elle va tisser une collaboration avec Peric, un producteur chinois d’hydrogène.

Pour les poids lourds

Du côté des poids lourds, Roche a diminué de -0,5%. Nestlé baissait de -1,4%. Par contre, Novartis a pu profiter d’une légère augmentation de l’ordre de 0,2%. Aussi, UBS avec sa montée de 0,5% était dans le vert. Le secteur de l’actualité domine le marché élargi. Landis+Gyr reculait de -0,8%. Cette baisse s’est survenue suite à l’annonce à l’acquisition du groupe turc Luna Elektrik Elektronik Sanayi Ticaret. Implenia se retrouve également en phase de baisse dont la régression est de -2,3%.

Le prix du pétrole montait

La baisse de la Bourse suisse est aussi expliquée par la montée non-stop du cours du pétrole en Asie. Ce phénomène est dû à la hausse de la demande. À savoir que le prix du Brent augmentait de 0,9% dans les échanges asiatiques matinaux. Le pétrole coûte donc 80,24 dollars qui restent un prix historique depuis octobre 2018.

Source Agefi

La Bourse de Zurich termine dans le vert sa dernière séance de la semaine

/

Après avoir connu une baisse ce jeudi, la Bourse Zurich a terminé la séance du vendredi dans le vert. À l’ouverture de celle-ci, elle a pu gagner une montée en valeur, ce qui lui permet d’atteindre 12 400 points. La Bourse suisse a pu regagner du terrain à l’ouverture positive à Wall Street.

Une montée de la Bourse Zurich

Avec l’impact économique de la vague du variant delta, la répression réglementaire ainsi que la politique en Afghanistan, la grande majorité des Bourses dans le monde entier ont connu une régression. En plus de ces causes, il y a aussi la baisse des achats d’actifs de la FED qui pourrait avoir lieu avant la fin de cette année.

Pourtant, la Bourse de Zurich a pu profiter d’une montée en valeur dont 22 valeurs vedettes sur 30 ont connu une hausse. Parmi les actifs qui ont bénéficié d’une grosse augmentation, il y a Lonza, Partners Group ainsi que Geberit et AMS.

Des pourcentages considérables

Cette augmentation est de l’ordre de 0,10% pour SMI, ce qui lui permet d’être à 12 415,66 points. Pourtant, pendant la journée du vendredi, celle-ci a connu une fluctuation. Au plus bas, sa valeur est de 12 327, 29 points. Pour ce qui est de la haute valeur, elle est à 12 425,23 points.

Pour ce qui est du SLI, un gain de 0,28% a été recensé, ce qui correspond à 12 327,29 points. Pour ce qui est du SPI, sa montée est de 0,16% à 15 917,23 points. Swatch, pour sa part, gagnait 0,8% de sa capitalisation après une baisse du jeudi.

Des baisses pour certains actifs

Ce ne sont pas tous les actifs de la bourse de Zurich qui ont pu monter en valeur. Cela est le cas de Richemont qui perdait 0,3% de sa capitalisation. Cela concerne également Kühne + Nagel avec une baisse de 1,2% de sa valeur. Aussi, Roche et Clariant ont diminué avec une régression de 1,0 % et 0,7%.

Source Zonebourse

A lire également : Tendance haussière pour l’immobilier Suisse

Tendance haussière pour l’immobilier Suisse

/

Côté immobilier, le deuxième trimestre de l’année 2021 a été marqué par l’augmentation du prix de l’immobilier. Cette montée concerne aussi bien les maisons individuelles que les appartements. Pour le secteur de l’immobilier en Suisse, une flambée des prix est également constaté entre le mois d’avril et juin 2021.

Forte progression du coût de l’immobilier suisse

Lors du second trimestre de l’année 2021, les prix de l’immobilier en Suisse ont connu une augmentation de 1,5% par rapport aux premiers mois. Cette montée a atteint une valeur annuelle de 5,4%. À savoir que les maisons individuelles sont devenues plus chères par rapport aux appartements. Ces premiers ont connu une montée annuelle de + 6,3%. Le pourcentage de la hausse de ces derniers est de +4,5%.

La hausse du prix de ce secteur touche également les résidences secondaires ainsi que l’immobilier de luxe. Leur montée est de l’ordre de 7%, surtout dans les zones touristiques.

Des perspectives adoptées

Face à cette montée, de nombreux facteurs  permettent d’apporter leur soutien au marché de l’immobilier Suisse. C’est pourquoi ce dernier reste toujours un investissement sûr en comparaison avec la location. La fortune augmente au fur et à mesure de la montée du prix de l’immobilier. C’est sans doute la raison pour laquelle les acheteurs se précipitent dans l’achat immobilier.

Immobilier à Zurich, Suisse
Immobilier à Zurich, Suisse – ©AngelaL_17, CC0 Creative Commons

Une montée du prix sur toute la Suisse

La tendance haussière touche presque toutes les régions de la Suisse. Pourtant, le pourcentage n’est pas le même pour chaque région. L’Est de la Suisse est la partie où le prix de l’immobilier est fortement en hausse avec 9%. Pour ce qui est de l’Ouest et du Nord-Est du pays, cette montée est de 4%.

Les loyers en baisse

Parallèlement à la montée du prix de l’immobilier, celui du loyer est en baisse, surtout pour les appartements. Une régression de -1,2% a été enregistrée pour le second trimestre de cette année, soit de -3,2% en un an.

Source Zonebourse