La technologie de refroidissement par immersion pourrait rendre l’exploitation minière de Bitcoin verte d’ici 2030

/
Crypto Bitcoin
Crypto Bitcoin - ©Executium, CC0 Creative Commons

La technologie de refroidissement immersif aide à augmenter les taux de hachage et à minimiser la production d’énergie. Une nouvelle technique a été mise au point, elle consiste en l’immersion des serveurs numériques dans des liquides de refroidissement. Une vieille idée qui a suscité de nombreux projets, les batteries à cellules immergées ont été conçu à cet effet. Les datas center évoluent constamment, de nos jours la chaleur peut être brutale pour les pièces où sont stockés les appareils en masse et peut rendre inutile leur fonctionnement.

L’extraction du Bitcoin ; des centres de données à grande échelle

Un membre Hass McCook du Conseil Bitcoin Mining (BMC) explique que la technologie de refroidissement Immersive peut aider à la transition vers zéro émission. Hass McCook, connu sur le net sous le nom de Friar Hass, pense que l’industrie est en passe d’atteindre l’objectif d’ici 2030.

Le refroidissement immersif consiste à immerger les ASIC d’extraction de Bitcoin dans un fluide de refroidissement spécial, qui absorbe et recycle la chaleur du centre de données. Cette méthode de minage de Bitcoin augmente la productivité.

Immersion pour une meilleure productivité

Plus tôt ce mois-ci, la société minière Bitcoin Riot Blockchain a annoncé qu’elle développerait 200 mégawatts d’infrastructure minière Bitcoin refroidie par immersion dans son installation de Whinstone US basé à Rockdale. Sur la base des résultats préliminaires des tests de refroidissement par immersion de la société, elle s’attend à ce que le taux de hachage augmente de 25 % et que les performances de l’ASIC augmentent jusqu’à 50 %.

Brian Roemmele, co-animateur du podcast Around the Coin, a publié une photo d’une plate-forme minière Bitcoin immergée le 29 octobre sur Twitter, affirmant qu’en submergeant les Bitcoin Miners dans un liquide, la chaleur et le bruit sont réduits de 95% et nous pouvons récupérer à 40 % de la chaleur et la convertir en électricité. Il affirme que le Bitcoin sera 100% vert d’ici 2024, aucun autre système ne sera plus vert.

Bien que Hass McCook soit d’accord sur le fait que Bitcoin peut devenir neutre en carbone, il est moins optimiste quant au calendrier.

Je pense que d’ici 2030, ce sera zéro émission, mais je pense que 2024 est un peu ambitieux. Et je pense que la technologie de refroidissement immersif pourrait faire partie du passage au vert. Donc, en termes de durabilité, vous obtenez du temps et vous n’avez pas à fabriquer autant de ces choses.

Le refroidissement immersif peut réduire le besoin de remplacer l’équipement et la quantité d’énergie requise pour refroidir les plates-formes lors de l’extraction de BTC. Bien que cela atténue l’impact environnemental de l’exploitation minière, cela le fait d’une manière attrayante pour les mineurs, a déclaré Hass McCook. Le passage à l’exploitation minière verte de Bitcoin ne se fera pas pour des raisons environnementales. Il s’agira de réduire la base de coûts des mineurs pour améliorer leurs profits.

Une exploitation minière durable grâce à une énergie renouvelable

Il a ajouté que le jeu principal consistait vraiment à savoir si les mineurs utilisaient des sources d’énergie durables. La dure vérité est que lorsque l’on branche un équipement dans le mur, on obtient tout ce qui se trouve de l’autre côté de cette prise, selon Hass McCook.

Donc véritablement, pour que Bitcoin devienne « zéro émission », il faut absolument qu’il n’y ait aucune émission. Bitcoin se rapproche d’un avenir durable. Selon les récentes découvertes du Bitcoin Mining Council, les membres nord-américains interrogés utilisent actuellement de l’électricité avec un mix énergétique durable de 65,9%. Le BMC cite :

Sur la base de ces données, on estime que le mix électrique durable de l’industrie minière mondiale est passé à environ 57,7 % au cours du troisième trimestre 2021, en hausse de 3 % par rapport au deuxième trimestre de 2021, ce qui en fait l’une des industries les plus durables au monde.

Le PDG de Microstrategy, Michael Saylor, a déclaré :

Ce trimestre, nous avons constaté des améliorations spectaculaires de l’efficacité énergétique et de la durabilité de l’exploitation minière Bitcoin grâce aux progrès de la technologie des semi-conducteurs, à l’expansion rapide de l’exploitation minière en Amérique du Nord, à l’exode chinois et à la rotation mondiale vers une énergie durable et des techniques minières modernes.

Source Cointelegraph

Précédent

Inquiétude de la Banque Centrale Européenne face à l’augmentation de l’inflation

Suivant

Banque centrale japonaise : un taux directeur maintenu à la même valeur

Derniers articles de Crypto